LES ABEILLES SE PLAISENT EN VILLE

 

Plus en plus des abeilles se sentent bien dans les grandes villes. En Lille, Besançon, Nantes, Martigues, Angoulême en maintenant aussi à Paris les parcs et jardins sont plein de ruches. Ces sont installés depuis la dernière année et leur nombre va augmenter seulement. A savoir on a constaté que les abeilles produisent moins de miels dans la campagne de cause de la quantité des pesticides. Les abeilles résistent mieux au macadam que la pollution des produits chimiques et insecticides dans la campagne. Et les villes offrent plus de variation, une flore plus riche, on a moins de vent et en été on a suffi de fleures.

Pourquoi les abeilles adorent-elles les jardins publics ?

"Dans les villes, les abeilles s'y sentent paradoxalement mieux.
Les abeilles supportent très bien le macadam parisien, explique le président de l'Association pour le développement de l'apiculture en Île-de-France.
En ville, il y a une flore diversifiée, des tilleuls, des marronniers, des châtaigniers.
Il y a moins de vent et il y fait plus doux.
Les abeilles résistent mieux à la pollution urbaine qu'à la pollution des produits chimiques et insecticides dans certaines zones agricoles.
Les employés municipaux utilisent généralement peu de pesticides dans les jardins publics.

Non seulement je ne constate pas de mortalité d'abeilles ici à Paris, mais je produis dix fois plus de miel que dans mes ruches à la campagne », souligne un apiculteur.